Série Prisonnier du Rêve

Chaque livre de la série débute (Partie A) par un segment BD de 4, 5 ou 6 pages : Eloik est prisonnier d’un rêve. Il ne sait pas si c’est le rêve d’une personne ou d’une créature. Tout ce qu’il sait, c’est qu’il ne peut plus se réveiller. Il ressent maintenant ce qu’il ne ressent pas d’habitude dans le rêve : la fatigue, la faim, le froid, la chaleur, la peur et davantage la douleur. Il conserve en partie ses pouvoirs de vol et ses armes de prédilection, les boomlights. Ce qui l’inquiète surtout, c’est qu’il est maintenant peut-être mortel…

Au fil de cette nouvelle aventure, Eloik sera subtilement amener à partager son vécu et ses souvenirs à cette mystérieuse « présence » tout en tentant de comprendre les rêves et de confronter les cauchemars de celle-ci. 

Ce volet « souvenir », un Memento, se vivra en format roman d’une centaine de pages entre les pages BD.

Une fois libéré de l’essaim de libellules, Eloik reprend ses esprits. On entre alors dans la partie finale du livre : 4, 5 ou 6 pages BD.


Le 1er numéro, Memento 1 :  

L’habit ne fait pas le combattant

Nom de l’auteur : Sébastien Lévesque

Illustrateur : Marc Pageau

Résumé de l’histoire :

Volet Roman, Memento 1 : Eloik, un jeune homme combattant de cauchemars, veut ramener des rations de nourritures énergisantes à des compatriotes qui en ont grandement besoin. Il part alors à la chasse aux savoureux hérissons géants et aux succulents espadons volants ! Ceux-ci cohabitent une île volcanique sinistre et menaçante. Une fois arrivé sur l’île, Eloik constate qu’un groupe d’enfants, en plein cauchemar, se fait justement attaquer par ces créatures devenues très agressives. Il vole vers eux pour leur porter secours. Pendant qu’il repousse les monstres, le jeune homme montre aux enfants comment se réveiller rapidement de ce mauvais rêve mais l’une des petites filles en est incapable. Eloik décide de la prendre sous son aile et de la protéger du mieux qu’il peut jusqu’à ce qu’elle se réveille.

Lyann

Les choses se compliquent davantage lorsque la petite fille est agressée par des chauves-souris vampires. Blessée, elle tombe de fatigue par la suite. Elle ne doit surtout pas s’endormir dans cet état car ce pourrait être catastrophique pour elle. Le combattant des cauchemars part à la recherche de feuilles médicinales et de réveilleurs, de petites bêtes ailées capables de réveiller n’importe qui suite à une cérémonie onirique.

Son aventure le mène vers le centre-ville d’un territoire dangereux, remplit de créatures aussi surprenantes que méchantes, dévoilant ainsi une menace insoupçonnée tant pour la petite fille, que pour lui…

La Cité Noire – ch. 5

Volet BD : Eloik est prisonnier d’un rêve. Il ne sait pas si c’est le rêve d’une personne ou d’une créature. Tout ce qu’il sait, c’est qu’il ne peut plus se réveiller. Il ressent maintenant la fatigue, la faim, le froid, la chaleur, la peur et également la douleur. Mais ce qui l’inquiète davantage, c’est qu’il soit maintenant peut-être, mortel… Sans oublier cette volée de libellules qui le pourchassent sans cesse. Une fois qu’elles l’encerclent, Eloik fige plusieurs minutes dans le temps, tant physiquement que mentalement. Il est alors submergé par un de ses souvenirs, un Memento…

Répandez le rêve !
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

Top